"protégés ensemble, les vaccins, ça marche"

« Protégés ensemble : les vaccins, ça marche ! »
Tel était le thème de la campagne de l’OMS, en faveur de la vaccination.

Une évidence pour tous ? Malheureusement pas encore !

La vaccination a sauvé, sauve et sauvera encore des vies. Elle a permis d’éradiquer de nombreuses maladies, comme la variole, et de réduire de façon spectaculaire certaines autres, comme la diphtérie.

Depuis 2010, 113 pays ont introduit de nouveaux vaccins.
En 2017, ce sont 116 millions d’enfants qui ont été vaccinés : un record !

Pourtant, on compte encore aujourd’hui dans le monde près de 20 millions d’enfants qui ne sont pas vaccinés ou le sont insuffisamment.

En dépit de ces avancées, la progression vers les cibles fixées pour l’élimination de maladies telles que la rougeole, la rubéole et le tétanos, a pris du retard : un cas grave de tétanos aux Etats Unis, de multiples flambées de maladies à prévention vaccinale en France. Depuis le début de l’année, 288 cas de rougeole ont ainsi été diagnostiqués dans 50 départements, l’épisode des touristes français qui l’ont réintroduit au Costa Rica est lui aussi symptomatique, les Costa-ricains ne nous disent pas merci.

Le refus de vaccination parfois justifié par des argumentations mensongères, est irresponsable : se faire vacciner, c’est se protéger mais aussi protéger les autres et notamment les plus vulnérables d’entre nous qui ne peuvent se faire vacciner.

Non, la vaccination n’augmente pas les troubles du comportement chez les enfants !

Non, le ROR ne cause pas l’autisme !

Au pays de Pasteur, il faut collectivement AGIR et rappeler que les vaccins sauvent des vies, et COMBATTRE les dogmes qui voudraient faire reculer la couverture vaccinale.

Madame la Ministre, il y a un, après de très nombreux échanges qui se sont avérés constructifs, vous avez rendu 11 vaccins obligatoires dès le plus jeune âge et nous ne pouvons que nous en féliciter. A l’heure ou l’étude VaccinoScopie va paraître, quel bilan pouvez-vous nous en faire? Quelles actions supplémentaires de préventions et d’informations pourraient être mises en place pour parfaire la couverture vaccinale, gage de santé publique améliorée ?
Pouvez-vous nous faire un point à date de la vaccination HPV, pour les filles ainsi que les garçons ?