SNCF : la ligne Le Havre /Paris des retards, et une qualité de service qui se dégrade.

Face à la dégradation continue de la qualité de service sur la ligne ferroviaire Paris/Le Havre, j’ai souhaité alerter la SNCF en la personne de Guillaume PEPY en lui envoyant le courrier suivant ;

J’ai été alertée par de nombreux usagers de la ligne ferroviaire Le Havre-Paris. C’est une exaspération, voire une colère, qui grondent depuis plusieurs mois et sur lesquelles je vous ai déjà alerté, mais qui se renforcent encore à la faveur de la présentation des nouveaux horaires sur la ligne Paris/Le Havre .

Plusieurs points alertent les usagers réguliers de cette ligne :

• Les temps de trajet et les retards fréquents : les durées de trajet s’allongent gravement ce qui rend de plus en plus difficile une mobilité professionnelle journalière. A l’heure où l’on connait l’impérieuse nécessité de revoir nos modes de transport afin d’accompagner la necessaire transition énergétique, il est inconcevable d’obliger des milliers de normands à prendre leur véhicule pour se rendre au travail quotidiennement !
Quant aux retards ils deviennent presque systématiques faisant s’étonner les voyageurs quand, rarement, un train arrive à l’heure prévue.

• Le cadencement et la fréquence des trains : Ainsi, par exemple, sur le trajet Rouen/Paris, l’offre Intercités prévue pour la rentrée, se réduirait à deux directs seulement le matin.

• La mise en place d’une nouvelle grille tarifaire moins favorable aux voyageurs réguliers er particulièrement quotidiens.

• Les conditions de voyage et le niveau de service : trains trop rarement climatisés ou chauffés, réservations mal indiquées, trains surchargés, toilettes fermées, etc…

L’exaspération des usagers est de plus en plus perceptible. Ils souhaitent être entendus et consultés.
Bien évidemment, les travaux prévus sur la LNPN devraient améliorer les conditions de transport sur cette ligne, mais en attendant cette date (2025 ? 2030 ? plus tard ?) c’est leur quotidien qui devient de plus en plus difficile. Je sais aussi que l’Etat investit dans de nouveaux matériels roulants et que la Région reprendra les lignes Intercités en 2020.Mais en attendant les premiers effets de ces mesures, ce sont les usagers qui pâtissent de cette qualité de service médiocre. Il faut donc les écouter, les consulter et les accompagner.

Dans l’attente d’une réponse, je reste à votre disposition pour évoquer ces questions et vous prie de recevoir, Monsieur le Directeur mes salutations distinguées.